Examen certifié ou vérification interne ?

Examen certifié ou vérification interne ?

L’examen externe certifié par l’AMF auprès d’un organisme habilité à proposer ce type d’examen (la liste de ces organismes est publiée par l’AMF et l’examen AFG/CFPB est l’un d’entre eux).
Avantage : cette certification professionnelle accompagne le collaborateur tout au long de sa carrière ; elle reste valable même s’il change d’établissement.

L’examen interne (non certifié) de vérification des connaissances minimales : le PSI définit lui-même les normes applicables aux contrôles des connaissances dans le respect et sur la base du référentiel des connaissances et des niveaux d’approfondissements définis par l’AMF (procédure formalisée qui  pourra être contrôlée a posteriori par l’AMF) ;
Quelle que soit la modalité retenue, les PSI devront tenir à la disposition de l’AMF les preuves du contrôle des connaissances des collaborateurs concernés.

Les conditions de l’examen certifié

Les examens certifiés consistent en une épreuve, d’une durée de 3 heures maximum, sous la forme d’un questionnaire de 100 questions :

  • 88 questions sélectionnées selon une répartition fixée par l’AMF ;
  • 12 questions complémentaires sur le même référentiel AMF. AFG Formation orientera ces 12 questions sur les thèmes relatifs aux métiers de la gestion pour compte de tiers.
  • Si l’établissement organisateur a opté pour un examen sous la forme d’un questionnaire de 100 questions à réponse unique, la réussite de l’examen est conditionnée par l’obtention des résultats suivants :

    75% de bonnes réponses aux questions de niveau "C", et
    85% de bonnes réponses aux questions de niveau "A".

Les avantages de la certification

  • L’examen certifié constitue une présomption irréfragable d’acquisition des connaissances minimales requises pour l’exercice de l’un des métiers visés plus haut. Cette certification professionnelle accompagne le collaborateur tout au long de sa carrière ; elle reste valable même s’il change d’établissement.
  • L’examen interne non certifié permet au collaborateur d’exercer son métier dans l’établissement au sein duquel il a passé son examen, ou, sous réserve de certaines conditions, dans une autre entité appartenant au même groupe, mais s’il change d’entreprise pour exercer une fonction clé, il devra obligatoirement repasser l’examen interne du nouvel établissement ou se présenter à un examen certifié.
  • Atout de la certification en termes de mobilité professionnelle, il est prévu qu’au cours des prochaines années l’AMF obtienne de ses homologues étrangers des systèmes d’équivalences avec les dispositifs de certification professionnelle en place dans d’autres pays, européens notamment.